FR / DE

Projets éoliens

La planification éolienne vaudoise prévoit d'implanter 3 parcs, totalisant plus de 40 éoliennes, du sommet emblématique du Chasseron à la réserve naturelle non moins emblématique du Creux du Van :

  • Parc de Provence (17 éoliennes)
  • Parc de la Grandsonnaz (17 éoliennes)
  • Parc de Grandevent (7 éoliennes)

Le Nord vaudois abritait en son sein la société Flexcell, source d'emploi et de savoir-faire unique dans les énergies renouvelables. Cette société, non soutenue par les instances politiques, est aujourd'hui disparue.
Paradoxalement, ces mêmes instances sont favorables aujourd'hui à l'implantation débridée, sur toutes les crêtes jurassiennes alentour, de machines défigurant le paysage, d'une technologie sans avenir et n'apportant aucun emploi à la région.

Nombre d'éoliennes visibles dans un rayon de 0-10km : cliquez sur l'image pour agrandir

Carte éoliennes du canton de Vaud

Les principaux problèmes de ces parcs sont les suivants :

  • Un impact paysager massif, touchant tout le canton de Vaud et une bonne partie du canton de
    Neuchâtel,
  • Des accès routiers conséquents (4 à 7m. de large) à créer en pleine nature,
  • Des impacts sur la faune dans un lieu largement préservé,
  • Les activités de ski de fond et de randonnées menacées par le bruit, les projections de glace et
    l'altération du site

Endurer ces nuisances ne servira qu'à supporter une source d'énergie médiocre :

  • La production éolienne est par essence de piètre qualité: Faible et intermittente
  • Fonctionnant par "à coups", elle nécessite...
    - soit des possibilités de stockage (accompagnées de pertes de rendement)
    - soit des sources de substitution
    pour être de qualité et de fiabilité équivalente à une production en ruban
  • L'exemple de nos voisins allemands est révélateur:
    L'Allemagne remet en service des centrales thermiques au charbon (polluantes...)